La France dispose d’un patrimoine linguistique d’une grande richesse. À côté du français, langue nationale, dont le caractère officiel est inscrit depuis 1992 dans la Constitution, les langues de France sont notre bien commun, elles contribuent à la créativité de notre pays et à son rayonnement culturel. On entend par langues de France les langues régionales ou minoritaires parlées par des citoyens français sur le territoire de la République depuis assez longtemps pour faire partie du patrimoine culturel national, et ne sont langue officielle d’aucun État. (+)

Français
Langues régionales
Les langues non territoriales
Les langues d'outre-mer
Les langues de Guyane

La Guyane française offre un cas typique de grand plurilinguisme pour une population restreinte (évaluée à 170 000 personnes). Outre le français, langue officielle, sont parlées des langues de migrants - donc langues étrangères - mais aussi une dizaine de langues qui présentent les caractéristiques des langues régionales (citoyenneté : elles sont parlées par des citoyens français, et territorialisation : elles sont parlées dans des zones identifiables du territoire français). (+)

Les langues de Polynésie française

Ces langues font partie du rameau oriental des langues polynésiennes qui comprend aussi le maori de Nouvelle-Zélande, les langues des îles Cook, le hawaiien et la langue de l’île de Pâques. Les langues de ce rameau oriental sont proches les unes des autres et admettent divers degrés d’intercompréhension mais sont perçues et revendiquées comme distinctes par les locuteurs qui les parlent.
(+)

Les langues de Wallis et Futuna

Les deux langues, wallisien à Wallis, futunien à Futuna, sont parlées quotidiennement par l’ensemble de la population d’origine polynésienne.
(+)

Les langues de Nouvelle-Calédonie

Toutes les langues kanak de Nouvelle-Calédonie appartiennent au rameau océanien de la famille linguistique austronésienne (Océanie, Insulinde et Taïwan). Par contre elles sont sans relation linguistique avec les langues papoues de Nouvelle-Guinée ou avec celles des aborigènes d’Australie. (+)

Langues de Mayotte (mahorais et malgache de Mayotte)

La majorité par la population autochtone de Mayotte parle une langue bantoue : le mahorais ; dans une vingtaine de villages on parle également le malgache apporté par des vagues d’immigrants arrivés au plus tard au début du XIXe siècle (+)

I mentions légales I contact I ©